Google arrête son expérience QR codes sur Google Places. Que doit on en penser?

(Article édité)

Google a annoncé hier qu’il mettait fin à son expérience de proposer la possibilité aux commerces (boutiques, restaurants) d’éditer des QR codes à partir du service Google Places.

Google Places QR code

Depuis, j’ai lu un peu tout et n’importe quoi sur le sujet, le plus étonnant étant les blogs voyant en cette décision l’annonce de la fin des QR codes! (en aucune façon cette fonction était  fondamentale pour le succès ou l’échec des QR codes!).
L’idée générale que cet arrêt est destiné à ouvrir la voix au NFC me semble également difficile à croire… (voir ajout à la fin de l’article)

Regardons donc ce qu’est (était) ce service, essayons de comprendre pourquoi Google met fin à cette expérience, et ce que son arrêt implique pour les QR codes en général.

Google a lancé ce service fin 2009, pour promouvoir son service « favorite places » aux Etats Unis. Ce service permet d’accéder à des informations supplémentaires sur un commerce, dont la description du commerce, des offres promotionnelles, les commentaires des internautes, etc… Si vous ne connaissez pas, en voici un exemple.

Google a consacré des moyens importants à ce lancement, puisque 100 000 pancartes ont été envoyées à 100 000 commerces aux US, pour être placées dans leur vitrine. La video du lancement est toujours disponible sur Youtube.

Après cet envoi massif, Google avait inclus la possibilité de générer l’affiche directement depuis son compte Places. La semaine dernière, cette fonctionnalité a été supprimée, et hier Google a annoncé au blog Blumenthals qu’il réfléchissait à un service alternatif… « Users will no longer find unique QR codes in their Places accounts. We’re exploring new ways to enable customers to quickly and easily find information about local businesses from their mobile phones. »

Voila pour les faits.

La raison de l’arrêt maintenant. Google n’a pas encore donné d’explications détaillées, mais on peut penser que le succès a été inférieur aux attentes. Ceci étant, le service ne devait pas coûter cher à Google, et l’arrêter brutalement, sans explication et sans technologie directe de remplacement semble étrange.

Contrairement à ce que j’ai lu dans tous les blogs qui ont traité du sujet, je ne crois pas trop à l’interprétation qui lie cet arrêt à une promotion de la technologie NFC (transmission d’informations sans contact, au moyen de puces électroniques), cette technologie étant peu adaptée à ce type d’interaction, et absolument pas mature aux US en ce qui concerne le parc de téléphones mobiles. (voir complément en fin d’article)

La brutalité de l’arrêt pourrait faire penser à un problème de Propriété Intellectuelle, mais rien ne permet d’en être sûr.
Quant à la « solution de remplacement », comme je l’ai dit j’ai du mal à croire qu’il s’agisse du NFC. Je pencherais plutôt pour un basculement vers Google Goggles, cette solution qui permet d’accéder à un contenu Internet à partir de la reconnaissance d’une IMAGE, quelle qu’elle soit. par exemple, la photo d’une devanture de commerce prise avec la caméra de son mobile! Pourquoi promouvoir le QR code quand on peut directement prendre une photo?
Je ne serais donc pas surpris que Google annonce prochainement l’extension de sa solution Goggles aux vitrines de commerces. Et que cet arrêt brutal du QR code prépare le terrain pour cette annonce.

Finalement, quelles conséquences cet arrêt peut il avoir sur la pérennité des QR codes? Directement, aucune. Même aux Etats Unis, cet usage des codes était resté tout à fait marginal. Son arrêt passera totalement inaperçu. Et il y a tellement d’autres acteurs sur le marché, de plus en plus nombreux et puissants (Macy’s, Home Depot, Sears… pour ne citer que quelques acteurs majeurs de la grande distribution) que cet arrêt ne change rien aux chances de succès ou d’échec. Même Lady Gaga, avec son QR code de téléchargement de ringtone sur Facebook, a probablement généré plus de connexions que Google Places le mois dernier…

En revanche, si comme je le pense cet arrêt préfigure un lancement de Google Goggles pour les commerces, l’impact sur les QR codes de cette nouvelle technologie peut être profond. Car si la simple prise de photo de la vitrine suffit à accéder aux informations, les codes 2D n’auront plus d’utilité dans ce contexte.
A suivre…

Complément : même si j’ai du mal à croire à l’hypothèse NFC à court terme, je me dois quand même de signaler que Google a entrepris une expérimentation à Portland (USA) de stickers intégrant un tag NFC)…

Publicités