QR codes, Flashcodes. Mode direct, indirect, ou redirect?

Voila une question que toute personne ou société souhaitant mettre en oeuvre un code 2D, qu’il soit Flashcode, QR code, MS Tag ou autre, doit se poser, même si elle peut paraitre un peu technique à première vue.

Il existe en effet trois approches différentes :

  • Enregistrer dans le code 2D l’URL complète de la page à accéder. C’est le mode direct.
  • Enregistrer dans le code une URL raccourcie. C’est le mode redirect.
  • Utiliser un code contenant juste une suite de chiffres et de lettres, qui vont être envoyés à un serveur internet, qui retournera l’URL en conséquence. C’est le mode indirect.

Ce choix, qui peut sembler seulement technologique, a en fait une importance considérable.

Détaillons tout d’abord ce que sont les modes direct et redirect.

Imaginons que vous souhaitiez créer un code 2D qui conduise l’utilisateur vers la page :

https://augmentedmedia.net/2011/06/22/qr-codes-et-commerce-mobile-une-initiative-tres-performante-en-coree/

Vous pouvez facilement créer, sur un générateur de QR code, le code contenant cette URL en entier. L’URL étant longue, ce QR code sera gros, mais il sera directement lisible par n’importe quel lecteur. C’est le mode direct :

Pour des raisons de mise en page, vous pouvez souhaiter utiliser un code plus petit. La solution consiste alors à raccourcir l’URL de destination au moyen d’un raccourciceur d’URL (services Internet gratuits), puis de créer un code à partir de cette URL raccourcie. Le code sera alors beaucoup plus petit. Par exemple, l’URL ci-dessus, raccourcie à l’aide du service bit.ly, devient : http://bit.ly/n09P1e Et le code est alors :

Ce qui est quand même incontestablement plus petit!
Ce code sera également lisible par n’importe quel lecteur de QR code.C’est le mode redirect.

La troisième manière de procéder est complètement différente. Il ne s’agit plus d’enregistrer directement une URL dans le code, mais d’enregistrer l’URL sur le serveur d’un fournisseur, qui fournira en retour un code 2D. Ce code 2D ne contiendra qu’une suite de chiffres et de lettres sans rapport avec l’URL.
Pour accéder à la page web lorsqu’on scanne le code 2D avec un téléphone, il faudra donc que cette suite de chiffres et de lettres soit envoyée au serveur du fournisseur, qui en retour renverra l’URL. C’est le mode indirect.
Ce modèle présente un gros défaut : il oblige l’utilisateur à utiliser l’app du fournisseur, et seulement celle-ci, pour lire un code. En effet, toute autre app de lecture de QR code (et en particulier les plus répandues dans le public), ne décoderont que la suite de chiffres et de lettres, et ne sauront pas quoi en faire. Ce mode, évidemment très intéressant pour le fournisseur du service (toutes les connexions passent par lui), est donc à mon avis à proscrire!

Souvent, l’argument pour le mode indirect est celui des statistiques. Puisque toutes les connexions passent par un serveur intermédiaire, il est effectivement facile d’obtenir une grande variété de statistiques d’utilisation. Mais c’est un argument contestable : les raccourcisseurs d’URL « professionnels » proposent souvent ce type de prestation également, moyennant un paiement raisonnable, sans le problème d’être contraint à l’utilisation d’une app propriétaire. Et même en mode direct, il est facile d’intégrer dans l’URL cible un paramètre supplémentaire qui permettra d’identifier spécifiquement les statistiques associées.
(Merci à Pascal C. @eQRoeil pour sa contribution à cet article)

Ces technologies vous intéressent? Venez nous rendre visite : http://augmentedmedia.com !

Publicités

QR code, Flashcode, Microsoft Tag… comment choisir?

Voila une question qui revient souvent, et dont, heureusement, la réponse est assez simple. Encore faut il l’expliciter.

Tout d’abord, donc, un petit tour d’horizon des solutions de codes-barres 2D les plus répandues.

A tout seigneur tout honneur, le QR code.

QR augmentedmedia.net

Facilement reconnaissable (c’est important!) avec ses trois carrés noirs dans les angles.
Standard de fait, ce code est les plus utilisé dans le monde. Il existe de multiples générateur en ligne gratuits, et on peut lui associer non seulement une URL, mais également une vCard (ou une MeCard), un numéro de téléphone, du texte, etc…

Le point le plus important concernant le QRcode, c’est que la totalité des apps de lecture de codes, y compris les plus propriétaires, savent le décoder (à ma connaissance), ce qui est la meilleure garantie possible de satisfaction des utilisateurs auxquels vous projetez de vous adresser.

Le Flashcode, maintenant.
Ici, on entre dans le domaine franco-français. Flashcode est un nom de marque utilisé par les opérateurs de téléphonie mobile français. Longtemps, cette marque a désigné un code 2D complètement propriétaire, c’est à dire décodable uniquement avec l’app Flashcode. Imaginez la frustration des touristes étrangers, déjà équipé de leur lecteur de QRcode, et qui étaient incapables d’utiliser les codes « français », sinon à télécharger une app spécifique…

Signalétique sur le site flashcode.fr

Mais depuis le début de l’année 2011, le générateur de Flashcodes propose le choix de créer un QR code standard. Et a même été jusqu’à revoir sa signalétique pour ne montrer qu’un QR code!

Les options sont réduites (adresse URL ou fiche contact seulement), mais si vous souhaitez simplement donner accès à une page web, ça fait parfaitement l’affaire. Et la solution est gratuite, comme la plupart des générateurs de QR codes.

Lorsque vous créez votre Flashcode, choisissez simplement l’option QR code, et votre code sera compatible universellement.

Mais alors, me direz vous, à quoi correspond l’autre option du choix de Flashcode, « Datamatrix« ?

Datamatrix augmentedmedia.net

Il s’agit d’un autre standard de code2D, beaucoup utilisé dans l’industrie et dans le packaging (vous en verrez sur la plupart des boites de médicament). Ce code a l’avantage de tenir moins de place que le QR code, à contenu équivalent, mais n’est pas lisible par toutes les apps. Et il est également moins reconnu spontanément par les utilisateurs potentiels, bien que cette notion soit aujourd’hui encore toute relative.

Voila donc pour les deux codes 2D les plus fréquents en France.

Enfin, voyons maintenant le MS Tag, c’est à dire le code 2D de Microsoft.

Microsoft Tag

C’est un code strictement propriétaire, c’est à dire décodable uniquement par les utilisateurs équipés de l’app de lecture de Microsoft.
Par ailleurs, il faut créer un compte pour pouvoir générer un code.
Il peut être en couleur, comme dans l’exemple ci-contre, ou en noir & blanc.

MS tag créatif

Le coté « sympa » de ce code, est la créativité qu’il autorise dans sa version couleur. En effet, il n’est pas nécessaire de le représenter sous forme de triangles, comme le montre cet exemple, présenté sur Tech Spotlight.

Ceci étant dit, les QR codes permettent aussi pas mal de créativité (voir le post précédent « faut-il personnaliser ses QR codes?« )

Venons en à la conclusion, maintenant. Quel code choisir, donc?
L’objectif d’un code étant, en général, qu’il soit utilisable sans difficulté par le plus grand nombre de mobinautes possible, la réponse est sans hésiter : « le QR code ». De Flashcode ou d’un autre, cela n’a aucune importance…

Ces technologies vous intéressent? Venez nous rendre visite : http://augmentedmedia.com !

Un site très sympa (et gratuit) pour créer ses QR codes

Il existe des dizaines de sites de création de QR codes. Une simple recherche google sur « générateur de QR code » donne plus de 3000 résultats.

Je ne vais pas faire ici une analyse comparative des différents services (ça fera probablement l’objet d’un post ultérieur), mais je veux juste vous faire connaître ce site hollandais très simple, gratuit, plein de bonnes idées, et qui marche parfaitement :

blog.qr4.nl

Il vous propose tout un ensemble d’utilitaires de création de QR codes :

Evidemment le basique, créer un code qui conduit à une adresse web, mais également créer un code pour envoyer un email, composer un numéro de téléphone, envoyer un sms, accéder à une vidéo Youtube…

Vous pourrez également créer un code contenant votre carte de visite, ou même un texte de votre choix.

Et enfin, mes deux préférés :

QR code personnalisé généré avec blog.qr4.nl

Insérer très simplement une image de votre choix dans un QR code…

Ou même créer directement un « post it », avec son texte associé!

QR note créé avec blog.qr4.nl

Bien sûr, ce site ne vous permet pas d’accéder aux statistiques de consultation de vos QR codes, mais pour un usage personnel, c’est simple, efficace et créatif.

J’attends avec impatience les prochains services…

Ces technologies vous intéressent? Venez nous rendre visite : http://augmentedmedia.com !