5 règles de base pour une campagne de codes-barres 2D réussie

Mettre en place un code barres 2D sur un document pour amener à une page internet peut sembler simple et intuitif.

La réalité, que j’ai pu constater en étudiant de multiples exemples, est un peu plus complexe, même si il ne s’agit souvent que de faire preuve de bon sens.
J’en ai déduit cinq règles de base, qui ne sont probablement pas suffisantes pour garantir une campagne réussie, mais permettent au moins d’éviter les grosses erreurs.

Règle N°1 : Donnez envie.
Demander à un lecteur, ou à un passant, de sortir son téléphone mobile pour scanner un code, c’est lui demander de faire un effort et de vous accorder du temps. Il faut donc que la promesse associée à l’action soit attractive, et clairement exprimée. Offrez, par exemple, une promotion exclusive, un bon de réduction ou une vidéo exceptionnelle, et faites le clairement savoir. Il n’y a rien de plus contre productif qu’un code qui n’est pas accompagné d’une explication claire de ce qu’on peut en attendre, ou qui ne propose pas une « rétribution » suffisamment attractive.

Règle N°2 : Expliquez brièvement comment ça marche.
Même si les codes 2D sont de plus en plus fréquents, une part importante de la population ignore encore totalement ce dont il s’agit. Si vous ne vous adressez pas spécifiquement à un public de technophiles, il est donc conseillé, et probablement pendant quelques années, d’ajouter à votre code une courte explication de la façon de l’utiliser. En particulier, indiquez clairement comment télécharger une app qui permette de lire le code.

Règle N°3 : Utilisez un code universel.
Il n’y a rien de plus frustrant que d’essayer de lire un code avec une app qu’on a déjà installée précédemment, et que ça ne fonctionne pas. C’est dû en général à l’incompatibilité des différents codes entre eux. En d’autres termes, des codes différents vont en général nécessiter des app de lecture différentes. Faites donc le choix d’un code qui sera lu par le plus grand nombre d’apps déjà installées. Je ne saurai que trop vous conseiller d’opter pour le QR code. C’est le plus « universel » de tous.

Règle N°4 : Amenez sur des pages Internet adaptées au mobile.
Parce que les internautes arriveront sur ces pages au moyen d’un code imprimé, ils seront forcément sur un mobile. Vous augmenterez donc beaucoup l’efficacité de votre campagne si la page sur laquelle ils arrivent est optimisée pour être vue et utilisée sur un écran de mobile. Les pages d’un site Internet traditionnel sont souvent confuses et trop petites pour être efficaces. Idéalement, créez des pages spécifiquement pour la campagne, aussi dépouillées que possible, afin de rendre l’action évidente. Vous augmenterez ainsi le taux de conversion.

Règle N°5 : Assurez vous que votre campagne va se trouver dans un lieu adapté au mobile.
Cette règle semble évidente, et pourtant… J’ai vu des campagnes intégrant des codes 2D conçues spécialement pour un affichage dans le métro… où il n’y avait pas de réseau! On ne peut pas faire plus inutile et frustrant. Une autre campagne mal pensée était affichée sur les portes coulissantes d’un aéroport. Qui prendrait le temps de sortir son téléphone, et de s’arrêter en bloquant le passage, pour lire une explication et scanner un code barres dans ces conditions? Dès la conception de la campagne, intégrez ce paramètre. Vous éviterez de dépenser inutilement de l’énergie et de frustrer de potentiels prospects.

Ces règles peuvent sembler évidentes, j’en conviens, mais ne le sont pas tant que ça. De nombreuses campagnes mal pensées, sans intérêt ou inutilisables sont malheureusement là pour le démontrer.
Si vous pensez à d’autres « règles » qui vous semblent tout aussi fondamentales, ou si vous souhaitez simplement engager la conversation sur ce sujet (ou un autre!), n’hésitez pas à me contacter : thierry@hy.pr

Publicités

2 Responses to 5 règles de base pour une campagne de codes-barres 2D réussie

  1. Salut Thierry,

    Le QR code… cela me dit quelque chose dans mon expérience passée au sein du groupe Schneider-Electric.
    J’ai lu tes 5 conseils et suis bien en phase avec cela.
    Donc si je comprend bien, cela vaut le coup d’avoir un QR code sur une affiche bien conçue et positionnée par exemple dans un lieu de passe du public ciblé et faire le lien non pas sur son site web mais sur sa page Face Book ?
    A part cela quand tu passes en Rhône-Alpes, fais moi signe on se fera un bouchon ou une raclette !

    François

    • Bonjour François,
      Sympa de te voir ici!
      Oui à tes deux premiers points, mais pas forcément pour le troisième. Web ou Facebook n’est pas déterminant, ce qui importe c’est que le « passant » ait envie de scanner le code pour s’engager dans quelque chose avec toi. Par exemple, un restaurant se contentera peut être d’un « j’aime » sur Facebook, une grande surface te fera télécharger un bon de réduction, une agence immobilière te proposera une visite virtuelle d’un bien directement depuis sa vitrine, etc… « Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. »
      En revanche ce que j’ai vu chez Macy’s hier est assez caractéristique d’un faible potentiel de succès, à mon avis, bien que les codes soient bien positionnés dans un lieu de très fort passage… La proposition de valeur est trop faible pour que les clients cibles fassent l’effort de comprendre de quoi il s’agit, de sortir leur phone, de télécharger une app, de scanner un code, etc…
      Je vais rédiger un nouveau post sur le sujet, tiens!

      Bonne journée

      Thierry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :